|    Actualités/Agenda    |    Contacts-Réservation    |    Liens     Vendredi 22 Septembre 2017  
 
la forge
chambres d'hôtes
 La Région
La Chaise-Dieu
Lorsque Robert de Turland rentre de Rome avec quelques compagnons, il prend possession d’une clairière près d’une chapelle ruinée dans les forêts du Livradois le 28 décembre 1043. Un premier monastère voit le jour en 1050 et prend le nom de Casa Dei (La Maison de Dieu). Le 18 août 1095, le Pape Urbain II consacre solennellement l’église abbatiale. Le pape Clément VI fait reconstruire l’abbaye en 1343, il l’a déjà choisie comme le lieu de sa dernière demeure.

Célèbre par la fresque de la danse macabre. Une œuvre picturale, représentation de la société hiérarchique de l’époque médiévale. A une époque où peu de gens savent lire, elle transmet un message universel compris par tous, du plus grand au plus petit, la mort en un instant enlève tout. Elle permet surtout de montrer que face à l’inéluctable, tous sont concernés. Il n’y a pas de puissance face à la Mort.
2000 ans d'histoire
En Gaule, Agrippa trace un réseau routier en étoile qui part de Lyon et relie les grandes cités des provinces gauloises conquises. L’ensemble de ce réseau routier commencé en l’an 20 avant JC ne s’achèvera qu’en 15 après JC. Plusieurs de ces voies portent aujourd’hui le non de "Via Agrippa".
Retrouver le tracé emprunté par cette voie, traversant le Velay (Haute-Loire), a toujours été source de multiples controverses entre historiens et chercheurs locaux. Les premières discussions et publications sur le sujet, remontent en 1815.

La "Via Agrippa" appelé aussi "via Bolena" ou voie Bolène et parfois "chemin de César", partait de Lugdunum (Lyon) et se dirigeait, en traversant les départements du Rhône, de la Loire, de la Haute-Loire, de la Lozère et de l’Aveyron, sur Tolosa (Toulouse) et finissait à Bordeaux. Sur les traces de 2000 ans d'histoire, suivez le tracé de l'antique voie, l'occasion de randos pour découvrir le département.
La forteresse de Polignac
Posée sur un éperon rocheux, sur des falaises de plus de cent mètres de haut, la forteresse de Polignac, près du Puy-en-Velay, domine le paysage en proposant mythes et d'histoire depuis l'antiquité. La forteresse, depuis le Xème siècle, est le berceau d'une des plus grande famille du Velay, la famille de Polignac, illustres dans l'Histoire de France.

La forteresse pouvait abriter 800 soldats. Avec son système de défense unique et sa position stratégique, elle joue un rôle majeur. La famille de Polignac, suzeraine dans la région, construit des remparts le long des falaises (XIIIème siècle). Il ne reste, aujourd'hui, qu'un magnifique donjon carré construit entre 1385 et 1421, des restes de rempart et quelques logis.

L'actuelle propriétaire, la princesse Constance de Polignac, ne manque pas de projets pour mettre en valeur l'héritage familial. Régulièrement, des ateliers et des animations y sont proposés, notamment en période estival.

On peut tout simplement flâner dans ce site enchanteur, admirer la vue imprenable du haut du donjon ou rêver près de "L'Oracle d'Apollon", puits de 83 mètres de profondeur...
Lafayette, la cocarde
Marie Joseph Paul Yves Roch Gilbert du Motier, plus connu sous le nom de Marquis de Lafayette, naît le 6 septembre 1757 au château de Chavaniac (Haute-Loire). Orphelin à l’age de 13 ans, ce jeune noble issu d’une ancienne et illustre famille d’Auvergne, dont la carrière sera longue et mouvementée, demeure pour la postérité le héros de l’indépendance américaine.

Jeune mais déjà déterminé, il lutte pour le respect de ses convictions et la défense de la Liberté. C'est ce qui fera de lui, un homme politique rare et attachant. Jeune homme fortuné et de noble naissance, le marquis de Lafayette débute une carrière militaire au service des mousquetaires Noirs du Roi dont il deviendra capitaine à 17 ans. Lafayette épouse en 1774 Adrienne de Noailles, fille du Duc de Noailles (Pair de France).

En 1777, Malgré l’opposition familiale et royale, Lafayette fait armer un navire (La Victoire) et s’embarque pour l’Amérique. Ayant gagné la confiance des membres du congrès, ami de G.WASHINGTON, Lafayette obtient le titre de major général.

Au lendemain de la prise de la Bastille, Lafayette est nommé général de la Garde Nationale et fait adopter la cocarde tricolore… Après les journées d’octobre 1789, il devient commandant des troupes de Paris.
 

 
 
 
la forge
 
 
 
     Accueil
     Allègre
     La Région
     Terre de Volcans
     L'Album Photos
 
 
  780514 Visiteurs Mis à jour le : 20 - 09 - 2017 © La Forge - 2010